A deux mètres

/web/photos/2022-ADM-@patrick-Lemineur.png

Du cirque sous oxygène, du jamais vu pour apprivoiser la maladie, la désacraliser et rappeler combien humanité et solidarité font sens au cirque contemporain. Debout sur sa plateforme, Jesse mesure son oxygène : 98. Puis ses battements de cœur. Il s’agrippe au mât chinois, s’y enroule, y grimpe, captive le public, redescend, mesure à nouveau son oxygène. Premier arrêt.

Tout en blanc, un minuscule sac sur le dos contenant le respirateur, Sanaé Deruelle le rejoint, lui glisse l’oxygène dans le nez. Il la repousse. Rejette ce fil à la patte, long de deux mètres, comme la distance imposée pendant le Covid, période durant laquelle le spectacle a été conçu, en vue de jouer en extérieur à la rencontre des gens confinés, en hôpital, en maison de repos, ou ailleurs. Jesse se débat avec le tube d’oxygène, remonte au mât chinois. Sa complice l’accompagne, l’irrite ou le réconforte. Roulés-boulés. Ces deux-là ne se quittent pas des yeux avec une tendresse qui vaut peut-être quelques années de vie….

Sanaé, qui, parfois, ne fait plus qu’un avec Jesse, incarne la maladie, mais aussi la force, la volonté, le courage… En résonances et métaphores, les paroles du slameur Jonas Brülhart racontent la lutte contre l'inéluctable. Peu à peu, sans misérabilisme, Jesse évoque sa maladie, livre des détails, avec parcimonie, et confie qu’elle lui a appris à ne jamais abandonner. Avant de reprendre son main à main, ses acroportés, son escalade au sommet du mât chinois d’où il semble nous toiser… L.B.

,A 2 mètres créé par Jesse Huygh et Rocio Garrote. Coproduction: 30CC en partenariat avec CIRKL, Leuven (BE), Up !, |Theater op de markt Dommelhof, Neerpelt (BE) | Perplx, Kortijk (BE), De Grote Post, Oostende(BE) | CIRC’UIT (BE) | La Cascade, Pôle cirque Auvergne Rhône Alpes (FR) | ARCHAOS, Pôle National Cirque (FR). Création en juin 2021 au Festival Divers et d’été

En tournée cet été, du 20 au 24 juillet au Festival Chalons dans la rue/ La cour des Belges, en octobre à Circo Circolo. Entre autres. Infos : ADM-VZW.be ou Lachouttediffusion.com

Le chat de Schrödinger

/web/photos/2022-le-chat-de-schrodinger.png

Prétexte avant toute chose, contrainte créative intéressante, Le Chat de Schrödinger installe Mikaël Bres et Aurélien Oudot dans un cube de plexiglas, signe d'enfermement, à l'image de ce chat dont on ne sait s'il sortira mort ou vif...

Une voix off nous rappelle - la bonne idée - les principes de l’expérience du physicien éponyme avant une première rencontre introspective et tout en silence entre les deux artistes, danseur et contorsionniste, qui ont directement trouvé le juste tempo et installé une complicité avec le public, une atmosphère de respect et d’exploration.

Peu à peu, jeux de lumières et musiques classiques, jazz ou contemporaines, portées par la gravité du corps du violoncelle, accompagnent les artistes dans leurs sauts périlleux arrières, sauts de chats, contorsions, duos dansés ou échanges humains.

Les deux compagnons de la Cie Back Pocket explorent leur rapport au sol et à l’espace, passant de l’opacité à la transparence des murs, de la prison imaginée à l’ouverture rêvée, le tout dans ce cadre imposant et léger, susceptible de fixer les limites mais aussi les possibles.

Toute fraîche, encore fragile par endroits mais néanmoins très prometteuse, cette nouvelle création, à la tonalité diamétralement opposée du précédent opus de la compagnie, La Vrille du chat, convainc, inspire et prouve la capacité des artistes à se réinventer. L.B.

Création de Mikaël Bres et Aurélien Oudot. Coproduction : Les Halles de Schaerbeek, RecyclArt, Up !, Commune d’Etterbeek, Centre culturel Wolubilis. Création en mars 2022 à l’Up Festival. Infos : back-pocket.org/

Tout/rien

/web/photos/2022-Toutrien_Angela_Malvasi.png

Un jour, Alexis Rouvre tombe sur une vidéo sur YouTube, « une de ces vidéos à la con, sur Internet, où on voyait une chaînette à bille, comme celles qui relient un évier à son bouchon d’évacuation, s’échapper d’un récipient posé sur une table, dans un mouvement sans fin vers le sol. » Cette chaînette qui glisse, en accomplissant une arche presque magique, dans une fuite incontrôlable, lui procure une impression vertigineuse, lui évoquant le temps qui file et que l’on ne peut arrêter. C’est là que germe l’hypnotique Tout/Rien. Faire voir, faire sentir, débusquer le temps tout nu, le temps qui passe, lui donner forme, le saisir dans son mouvement même : telle est désormais la mission de son cirque d’objets.

 

S’il s’est nourri des pensées de l’astrophysicien Carlo Rovelli ou du philosophe des sciences Etienne Klein, son spectacle (dès 8 ans) n’a rien d’une démonstration cartésienne. On s’y laisse au contraire porter par une poésie métaphysique. A condition d’accepter un rythme contemplatif, on se délecte de tableaux magnétiques (au sens littéral) où l’artiste jongle avec des aiguilles à tricoter, des pierres, des chaînettes, des tasses, des pendules, des interrupteurs invisibles, des bouquets de fleurs mais aussi avec le son, la lumière et même son corps. Poème en cinq parties, Tout/Rien relativise notre perception du temps, grâce à des objets très simples de notre quotidien. « Je fonctionne à l’inverse de quand j’étais jeune. Je ne vise pas la réussite à 100 % mais je permets l’erreur et la fragilité. » A contre-courant de notre monde où tout concourt à nous faire gagner du temps, Alexis Rouvre étire, dilate et joue avec chaque nanoseconde. Bon à prendre par les temps qui courent. Galopent même. C.M.

Un spectacle de la compagnie Modogrosso. En coproduction avec Transversales, scène conventionnée cirque Verdun ; Provinciaal Domein Dommelhof ; Le Sirque, Pôle National Cirque à Nexon – Nouvelle-Aquitaine; Mars – Mons Arts de la Scène ; Maison de jonglages, scène conventionnée Jonglage(s) ; AY-ROOP, scène de territoire pour les arts de la piste ; Central ; Halles de Schaerbeek.

Reprise le 7 octobre 2022 au CC Uccle, le 14 octobre 2022 à l’Atelier Théâtre Jean Vilar (Louvain-la-Neuve, du1er au 4 novembre 2022 au Théâtre Marni (Ixelles) et le 4 décembre 2022 au Bronks (Bruxelles), le 15 février 2023 au CC de Colfontaine et du 16 au 18 mars 2023 au Théâtre de la Montagne Magique (Bruxelles).