« Les Prix de la Critique » à nouveau soutenus effectivement par Mme Greoli, Ministre de la Culture.

Lors d’une entrevue, le 25 janvier,  au Cabinet de la Ministre de la Culture, les représentants des « Prix de la Critique » se sont vu promettre une subvention à hauteur de 10.000 euros par rapport aux 5.350 de la convention précédente et aux 12.100 demandés lors de la candidature introduite en janvier 2017 à une aide pluriannuelle. L’ASBL se réjouit de la promesse et espère formaliser cet accord dans un délai raisonnable. Ses responsables ont alors fait part de leur souhait de doter les Prix d’une statuette symbolique qui accroisse sa visibilité. Le représentant de la Ministre a promis d’examiner favorablement cette demande dans la mesure des crédits disponibles. Des précisions seront apportées ultérieurement sur ce dernier point.

Rappelons les antécédents :

-Le 21 décembre 2017 notre ASBL recevait un courrier de la Ministre justifiant la suppression de sa subvention  par un avis négatif de son conseil consultatif, le CIAS.

-Le 11 janvier, les 15 journalistes membres de l’ASBL  dans une « opinion » parue dans La Libre Belgique et  reprise dans l’ensemble de leurs médias, s’étonnaient que la Ministre ait pu suivre l’argumentaire non pertinent du CIAS, démonté point par point. « La suppression pure et simple de cette aide, souligne l’ASBL, pénalise moins le jury, bénévole, que les artistes eux-mêmes, ainsi privés de l’hommage qui leur est dû, de même que d’un précieux espace de parole ».

-le 12 janvier, le lendemain, la Ministre répondait aux principaux médias « J'ai été très surprise de lire ce jeudi que la subvention permettant la remise des Prix de la Critique serait "supprimée" ou "retirée". Il n'en est rien. Les Prix de la Critique continueront à être soutenus sur un budget dédié aux événements promotionnels. L’édition 2018 n’est donc en rien menacée et comme les années précédentes, je m’y rendrai avec bonheur si l’équipe me fait l’honneur de son invitation».

L’entrevue du 25 janvier rend donc effectives les promesses de Mme Alda Greoli. Il y aura donc bien une cérémonie de remise des Prix de la critique cet automne.