De l'air et du vent

/web/De_l_air_et_du_vent.pngCela ressemble à une renaissance. Créé en 1996, la pièce De l’air et du vent de Pierre Droulers a été réactivée en 2010 par le collectif de danseurs-chorégraphes lyonnais Loge 22 en compagnie de son auteur. C’est donc une chorégraphie déjà ancienne de Pierre Droulers et qui nous montre par ce biais la manière dont la danse fabrique sa propre mémoire. De l’air et du vent occupe une place centrale dans l’œuvre de Pierre Droulers. Ici la danse est comme épurée. Il n’y a plus que le mouvement qui s’empare du sens, le chorégraphe ayant évacué tout discours sur la création. Aucune d’histoire à proprement parler mais juste des corps qui se soulèvent à travers vents et tempêtes, Herman Melville et Moby Dick ne sont pas très loin. Pierre Droulers et le collectif Loge 22 tentent à travers cette pièce de définir un langage nouveau en se rapprochant au plus près des origines de la danse. Un belle aventure humaine et artistique . DC

De l'air et du vent de Pierre Droulers, Charleroi-Danses, à la Raffinerie à Bruxelles et aux Ecuries à Charleroi

elu

Kiss and cry

/web/Kiss_and_cry.pngDeux mains qui se rencontrent, deux doigts qui se chevauchent, au bord d'un arbre, pris en grand écran, sur une aria de Händel (Lascia Ch'io Pianga)… Ultra émouvante et sensuelle est cette danse miniature de Michèle Anne De Mey, glissée dans l'univers du réalisateur Jaco Van Dormael (et vice versa). L'ample aventure de Kiss & cry est inédite, qui, en douceur, nous emmène dans une chorégraphie-tournage "live", mi –multimédias, mi- artisanale, sur un scénario de Thomas Gunzig. Si l'œuvre est véritablement collective, voire exceptionnelle, elle reste incroyablement au service de la danse, une "nanodanse" imaginée par A.M. De Mey. Le monde grouillant de la scène/studio se fait curieusement oublier tant la danse, dans son microcosme mène le jeu de l'émotion, voguant à travers les paysages du temps qui passe, dansant les amours perdus… Quoi de mieux qu'une chorégraphie des doigts, attouchements pudiques, personnages en émotions "miniature", traversant quelques feuilles mortes, un coin de gare, la neige et le soleil… Fascinant. L'épopée de la vie ciselée dans un petit monde, Kiss & cry est un travail d'orfèvre, une audace chorégraphique inoubliable, un spectacle précieux. Du grand art. N.A.

Kiss & cry, production:Charleroi/Danses ; le Manège.mons; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg.A revoir en Belgique du 18 au 20/ 11 au Next Festival à Tournai, du 14 au 17 février 2012 à Mons au Théâtre Le Manège, du 24 février au 3 mars 2011 au Théâtre Royal de Mons, du 3 au 9 mars à Bruxelles, au Théâtre National.

Minutes opportunes

/web/Minutes_opportunes.pngAssurément il y a du Alfred Hitchcock dans Minutes opportunes, créé en 2010 par la danseuse et chorégraphe Michèle Noiret au Théâtre National. Une table, une valise, un téléphone, et même un perroquet dans une cage, le tout noyé dans un décor blanc quasi clinique. Un homme inquiet qui s’éclipse puis revient, chargé d’un cadavre sur l’épaule, dont il semble mettre en scène la mort. 
Le quatuor international de danseurs formé de Dominique Godderis, Filipe Lourenço, Igor Shyshko et Lise Vachon donne véritablement corps à cette intrigue policière où le cadavre se redresse pour danser, où les femmes disparaissent derrière les portes, et où les relations sont faites à la fois de tendresse et de rejet. Ponctuée par la musique de Jean-Sébastien Bach, la danse se veut précise, ciselée, étrangement intense, entre des moments plutôt abstraits, et d’autres davantage figuratifs.
 Il y a de la vivacité et de l’urgence dans les déplacements des quatre interprètes qui se retrouvent souvent pris dans le piège d’un temps qu’ils ne maîtrisent pas toujours... Objet dansé irrésistible, Minutes opportunes est un spectacle qui se regarde comme un ‘polar dansant’ où l’absurde n’est jamais loin et où l’on se surprend souvent à rire. Avec au programme, comme dans les films d’Hitchcock, des sueurs froides, des suspects et bien sûr quelques minutes…opportunes. D.C.

Minutes opportunes de Michèle Noiret – Théâtre National. Reprises au Théâtre National du 27 au 31/3 et à la Maison de la Culture de Tournai le 17/1/2012